simple mobile web page design software download


NKAMBA
NOUVELLE   JERUSALEM
Le berceau du kimbanguisme


Trône Du Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit. (Yeluselemi dia Mpa dikundanga Tata Nzambi, Mfumu Yisu ye Tata Muanda Velela). Elle est la Ville Sainte, Siège international de l’Eglise Kimbanguiste.

De ce fait, de Nkamba émanent les décisions, les orientations et les recommandations qui ont préséance sur tout et sont par conséquent opposables et exécutoires par tout Kimbanguiste à travers le monde. L’on ne peut parler de l’Eglise Kimbanguiste au monde sans Nkamba.

BREVE PRESENTATION DE LA VILLE SAINTE

La Ville Sainte a sous son administration, outre la Cité Sainte de Nkamba et ses camps, les sections de Nazareth, Mazeza, Kinkoni, Nsumba, Malanta, Kiana-Muemvo, Ngombe-Matadi, Mbanza-Nsanda ainsi que le Territoire ecclésiastique de Luozi.

La Cité Sainte de Nkamba - Nouvelle Jérusalem recouvre la Colline Sainte de Nkamba qui abrite le Mausolée, le Temple et la Piscine Sacrée « SIMA ».

Les Camps, bien que faisant partie de l’Administration de la Cité Sainte, constituent un ensemble de cités dortoirs avec des règles de séjour plus souples et distinctes de celle de la Montagne Sainte.

LIEUX SACRES DANS LA NOUVELLE JERUSALEM

On montait à Jérusalem pour glorifier l’Eternel et lui demander le réconfort..

Avec Papa Simon KIMBANGU, dans cette 4ème génération , à Nkamba/Nouvelle Jérusalem nous faisons ce qui se faisait autrefois. Et nous avons également :


• Le Mausolée (Kinlongo) ;

• Le Temple (Nzo a Nzambi) ;

• La Maison des Rois (Nzo a Mintinu) ;

• La Piscine Sacrée (Nto a moyo ou « Sima ») ;

• La Résidence du Chef Spirituel  

MAUSOLEES

Bootstrap 4 has been noted as one of the most reliable and proven frameworks and Mobirise has been equipped to develop websites using this framework.

TEMPLE DE NKAMBA

One of Bootstrap 4's big points is responsiveness and Mobirise makes effective use of this by generating highly responsive website for you.

PISCINE SACREE 

Google has a highly exhaustive list of fonts compiled into its web font platform and Mobirise makes it easy for you to use them on your website easily and freely.

PELERINAGE A NKAMBA

VENIR A NKAMBA

La ville sainte de NKAMBA est un lieu sacrée qui émane de la puissance divine distinguée. NKAMBA accueille plusieurs nations du monde entier

On monte à Nkamba Nouvelle Jérusalem avec un esprit de recueillement, d’humilité, de sacrifice, d’adoration et de travail dans le strict respect des lieux sacrés.

LES LOIS DE NKAMBA

Nkamba, la nouvelle Jérusalem, dispose des lois qui sont obligatoires aux habitants et aux visiteurs de la cité Sainte.


Voici les lois à respecter :


1.Entrer par le premier Poste qui est le poste principal pour accéder à la Cité Sainte de Nkamba

2.Pas de bruit ni parler à haute voix, sauf les chants de chorale, FAKI, FLUKI, Guitaristes, Symphonie et GAKI  

3.Ne pas cracher ni se moucher sur la terre sainte, faire ceci aux latrines

4.A partir de 18 heures jusqu’à 05 heures du matin les hommes seront séparés des femmes même si vous êtes mariés, pour les mariés au cas où l’un veut rendre visite à l’autre il doit être accompagné d’un surveillant ou une surveillante

5.Que personne ne peut couper un arbre ni écorce dans les forets qui entourent la cité sainte, sauf par autorisation du Chef Spirituel ou du Gardien de la cité sainte

6.Que personne ne siffle de la bouche.

7.Les besoins hygiéniques doivent se faire aux latrines et non dans la foret 


8.Pour s’approvisionner de la terre sacrée de Nkamba, on doit s’adresser aux éléments du mouvement de la surveillance et social kimbanguiste qui se trouvent à l’entrée de la barrière du 1er poste qui vous indiqueront l’endroit où l’on creuse la dite terre sacrée.


9.Pour faire la baignade dans la source sacrée de Nkamba, communément appelé « mayi ya sima » avant de s’y plonger, on doit d’abord se laver à la rivière tunungu ou prendre une douche chez soit sans appliquer du savon ou autre produit de beauté. Il y a un endroit approprié réservé uniquement pour les hommes et un autre pour les femmes. Pour les hommes ; le port de culotte longue jusqu’aux genoux est recommandé, tandis que les femmes ; le port de jupe, robe longue et pagne sont obligatoire. Cependant la culotte courte et le sous-vêtements sont prohibés avec rigueur. Les vêtements déchiquetés sont strictement interdits.


Pendant la baignade, on n’utilise pas le frotteur et quand on se trouve dans l’eau, on ne fait pas d’autres gestes que de se tremper corps entier, cela pendant trois fois, précéder d’une prière du fond du cœur à chaque fois que vous vous trempez.


Après la baignade sacrée, on ne jette pas les vêtements utilisés lors de la baignade n’importe où, mais on les amène jusqu’à la maison chez soit pour le sécher.


Avant de descendre dans la source sacrée, on se dirige sur le lieu réservé pour changer les vêtements.


10 . Pour puiser de l’eau bénite, il ya des endroits réservés, l’un pour les hommes et l’autre pour les femmes.


11. Il est strictement interdit de faire la cueillette des fruits dans l’enceinte de la ville sainte de Nkamba, le ramassage de ceux qui sont tombés d’eux-mêmes est autorisé, tels que ; les mangues, safous, oranges, avocats et noix de coco.


12. L’on ne reste pas nu aux heures du couché et lors de prendre une douche.


13. Pour prendre bain dans d’autres rivières, telles que Tunungu, Kingoma et bien autres ; il y a des endroits appropriés pour chaque groupe de personne de différent sexe, les hommes ont leur place et les femmes ont la leur. Il est recommandé à chaque groupe de personnes de connaitre leur endroit approprié de prise de douche.


14. Il n’est pas permis à toute personne de jeter les ordures ou les boites vides de conserve par terre, les poubelles et les piétrains sont disposés pour enfouir tous les immondices.


15. Dans la ville sainte de Nkamba, la pratique de la profession de charlatan, de révélateur, féticheur ou guérisseur n’est pas admis.


16. Le féticheur qui foule ses pieds sur la ville sainte de Nkamba est obligé de se comporter dignement et se réserver dans l’exercice de son besogne, il lui est recommandé la discipline absolue et l’abstention de tout. Car, papa Simon KIMBANGU depuis 1921 avait déjà interdit la pratique de ce sale besogne.


17. Les femmes sont recommandées de vêtir décemment et doivent s’abstenir à l’usage des vêtements déchirés.


18. Il est strictement interdit de courir sur la ville sainte de Nkamba, car Nkamba le saint siège d’une grande autorité.


19. Il n’est pas permis de rouler à bicyclette dans l’enceinte de la ville sainte, car, le faire c’est une offense à travers les bas des pieds contre le chef Spirituel qui incarne la sainte trinité.

20. On ne peut non plus déraciner les plantes des fleurs qui se trouvent à l’intérieur et à l’extérieur du mausolée et du temple.


21. La ville sainte de Nkamba n’est pas doter d’un marché ou d’un supermarché pour l’approvisionnement des vivres frais, mais ils se trouvent à Ngombe Kinsuka ,Weno Camp-Fuma et Kipaku.


22. Pour visiter la ville sainte de Nkamba et ou rencontrer le chef Spirituel de l’église, on se fait accompagné d’un membre du protocole qui lui dirige le paisible visiteur jusqu’à la direction de la ville sainte et cela pour les différents visiteurs, autorités de l’état, hommes d’affaires et tant d’autres. Au préalable chaque visiteur se fera aussi assister d’un membre de la ville sainte. Seuls, les visiteurs invités par le Chef Spirituel, personnellement sont permis de le rencontrer sans doute.


23. Les visiteurs ou pèlerins qui se sont munis de leurs appareils photographiques ou encore de leurs cameras doivent au préalable se présenter au service de la presse pour avoir son avale, avant de procéder à l’exercice de prise de vue.


24. Les militaires et policiers en visite à Nkamba qui détiennent des armes à feu ou blanches, doivent les confiés entre les mains du surveillant permanent à l’entrée de la barrière se trouvant au 1er poste et de leur y restera pour en prendre soin.


25. La personne qui désire venir à Nkamba Nouvelle Jérusalem a l’obligation de se munir d’un témoignage de l’église, hormis les personnes qui vivent aux environs de Nkamba qui y accèdent mais cela après examen de leurs cas. Toute personne désireuse de faire son entrée à Nkamba confie son témoignage d’entrée à la ville sainte, tandisqu’au retour celle-ci aura le devoir d’aller chercher le témoignage de sortie à la même direction.


26. La Nouvelle Jérusalem est le trône de Dieu, et nous devons y séjourner avec observance des lois divines.


27. Il n’est pas admis d’étaler ses habits sur les toits des maisons ou soit devant la maison ou encore sur les arbres qui se trouvent devant les maisons, car les sous- vêtements ne doivent pas être vu par le publique et éviter de les étaler pire encore en cours de chemin au vu et su de tout le monde.


La personne résident à Nkamba , ville sainte lors qu’elle pèche ou va à l’encontre de tout ceux qui sont énumérés ici mérite d’être mise hors de le ville sainte, voir même de tous les autres 18 villages qui entourent la ville sainte de Nkamba.

LES ACTIVITES A NKAMBA

LA PRIERE

La prière à NKAMBA est l'activité principale de chaque jour...

LA VIE A NKAMBA

Vivre à N'KAMBA exige le repect de certaines règles..... 

Nkamba Nouvelle Jérusalem est une Cité des mystères, des symboles d’amour, de paix et d’unité des nations et des peuples :


  • En septembre 1910, une constellation, visible à Nkamba, fut observée dans la voûte céleste congolaise pendant plusieurs jours, avec une luminosité lunaire. Ce fut un signe annonciateur d’événements inédits, notamment la présence sur la terre africaine de l’Esprit de vérité dans le corps appelé Simon Kimbangu. En 1910, Simon Kimbangu prédit que Dieu lui accordera trois fils et que lui-même renaîtra en 1918: tout cela s’est accompli comme prédit.


  • Le 18 Mars 1921, le ciel s’est ouvert à Nkamba Jérusalem, et un pigeon portant une Bible y est descendu pour la donner entre les mains de Papa Simon Kimbangu. Le pigeon s’est ensuite envolé vers le ciel qui s’est refermé après l’entrée de la colombe. Papa Simon Kimbangu était alors revêtu de la puissance d’en haut.


  • En 1921 à Kela, aux environs de Nkamba Jérusalem, Papa Simon Kimbangu reçut, mystérieusement du Seigneur Jésus Christ un bâton sacré (Mvuala Lulendo). Kela, lieu de transmission du bâton sacré est devenu un site spirituel Kimbanguiste, révélé au public en septembre 2003. Ce bâton sacré guidait et aidait Papa Simon Kimbangu durant sa périlleuse activité religieuse dans la contrée alors qu’il était âprement recherché par les colons belges pour être arrêté.


  • Le bâton sacré de Papa Simon Kimbangu, toujours opérationnel et gardé jusqu’alors à Nkamba Nouvelle Jérusalem, tout comme la Bible sacrée de Papa Simon Kimbangu ont respectivement une histoire émouvante et excitante à connaître. Ce sera une merveilleuse histoire spirituelle à écrire et à faire connaître au monde, le moment venu.


  • Le 6 juin 1921 à Nkamba Jérusalem, Dieu avait montré aux humains sa puissance et sa force irrésistible. Au moment de l’envahissement de la cité sainte par les soldats belges, en vue d’arrêter Simon Kimbangu et sa famille, ceux-ci furent miraculeusement sauvés par Dieu. Voici comment 


  • Dès 1918 jusqu’en 1921, Papa Simon Kimbangu avait l’habitude de se retirer discrètement sur la colline de Nkamba pour aller prier loin de tous bruits. Il allait faire des prières profondes et des retraites spirituelles (Beko), à un endroit appelé N’dimba Mankondo: C’est là que les retraites Kimbanguistes prirent leur origine. A cet endroit calme et discret (révélé au public en 2003), Papa Simon Kimbangu rencontrait Jésus Christ, conversait avec lui face à face et recevait du Christ des instructions. (L’Histoire du Kimbanguisme, p. 21) Pour le commun des mortels, cela peut paraître invraisemblable, voire impossible. Mais, Papa Simon Kimbangu avait le don de voir le Seigneur Jésus Christ et converser avec lui face à face quand cela était nécessaire. (L’Histoire du Kimbanguisme, p.21)


  • En 1935, le temple de Nkamba Nouvelle Jérusalem, descendant des cieux, se fit voir par les colons belges et les villageois depuis le village de Kimaza, placé non loin de Nkamba Jérusalem. Les colons belges, jaloux et furieux se mirent à fusiller « le temple spirituel qui descendait du ciel dans toute sa splendeur. » (Apoc.21: 2) Le temple se mit alors à se déplacer dans l’espace, de la cité sainte de Nkamba vers Kimaza et vice versa, de manière répétitive, devant les militaires colons, glacés d’épouvante: Ce phénomène très mystérieux fut appelé « Les manœuvres de Kimaza.»


  • Il sied de rappeler qu’auparavant, le 10 septembre 1921 à Mbanza Nsanda, Papa Simon Kimbangu avait lui-même déjà prédit : « Plus tard, au temps fixé par le Seigneur, il sera érigé à Nkamba un temple immense dont l’intérêt spirituel sera considérable et bénéfique à notre pays, à l’Afrique et au monde entier. On s’en apercevra le moment venu. » (L’histoire du Kimbanguisme, p.83) Ce temple spirituel vu en 1935 était similaire à l’actuel temple de Nkamba Jérusalem, construit à mains nues, de 1976 à 1981 par les Kimbanguistes et inauguré le 6 avril 1981.


  • Certains visiteurs étrangers chrétiens et non chrétiens, ainsi que des fidèles Kimbanguistes ont rencontré individuellement (en vision directe, face à face) Jésus Christ, Abraham, Moise, Simon Kimbangu et ses trois fils, Maman Muilu Marie Kiawanga, des anges, etc., au Mausolée de Simon Kimbangu. D’autres y rencontrent leurs défunts parents ou grands-parents. C’est une réelle grâce de Dieu. La Nouvelle Jérusalem est le siège de Dieu qui y règne avec toute sa cour céleste: une vraie béatitude, vue seulement par ceux à qui l’Eternel l’accorde, en temps opportun.


  • Des témoignages poignants et saisissants révèlent que l’Arche de Noé est à Nkamba Jérusalem, dans la dimension spirituelle, non visible par le commun des mortels. Ces témoignages font aussi état d’un autre grand mystère: sur la colline de Mitinu, à quelques 10 mètres de l’entrée principale sud de Mitinu, se trouve l’endroit où le patriarche Abraham s’apprêtait à sacrifier son fils Isacc.